Les 5 astuces santé pour bien commencer la nouvelle année ! - julieherve.com

Les 5 astuces santé pour bien commencer la nouvelle année !

Qu’il vous tarde d’en finir avec elle, que vous lui soyez reconnaissante de vous avoir appris de vos échecs, ou que vous la quittiez avec nostalgie pour ses bons moments, chaque fin d’année est toujours l’occasion de faire le bilan. Et qui dit bilan dit bonnes résolutions ! Allez, on va pas se mentir, aussitôt les avoir prises, elles finissent dans un tiroir car pour tenir un objectif, il faut qu’il soit atteignable et surtout il faut l’incarner ! Si tout votre être, votre corps et votre esprit ne sont pas partie prenante de cette résolution, alors la routine reprendra ses droits.

 

Si cette année vous avez décidé d’être simplement en bonne santé pour profiter pleinement de ce que cette nouvelle année peut vous apporter de meilleur alors vous êtes au bon endroit. Loin des j’arrête de manger des bons gâteaux ou j’arrête de fumer, je vous propose 5 astuces faciles à mettre en place chaque jour pour garder ou retrouver la santé !

1. Devenir votre priorité N°1

Si vous ne devez garder qu’une seule de toutes les astuces que je vais vous donner, gardez celle là. En effet, rien n’est possible si vous ne vous choisissez pas vous avant les autres. Je vois déjà ceux qui vont me dire que c’est égoïste,  que je suis égocentrique mais cela n’a rien à voir. Se choisir, c’est décider que nous avons une valeur, notre écosystème propre que nous devons respecter et dont nous devons prendre soin.

Alors se choisir ça veut dire quoi ? Cela signifie qu’il faut s’écouter… Appeler cet.te ami.e qui va mal vous coûte, car vous êtes fatigué.e de votre journée ? Vous le faîtes par obligation parce que vous voulez être un.e bon.ne ami.e mais n’avez pas l’énergie ? Ne le faites pas ! Sinon vous ne respectez pas votre besoin du moment. Votre écoute ne sera pas de qualité et au final, ce ne sera bon ni pour vous, ni pour votre ami.e.  Il vaut mieux repousser l’échéance au moment où vous serez reposé.e. Ainsi votre écoute sera attentive et vous aiderez vraiment la personne qui vous est chère.

 

Se choisir, c’est aussi décider que la priorité est à nos besoins avant nos envies. Par exemple, j’ai envie de visionner la dernière sérié Netflix pour me reposer de ma journée stressante, alors qu’en réalité une bonne nuit de sommeil serait plus efficace. Il n’est pas toujours facile de faire le choix du besoin. Si manger est un besoin fondamental qui parait plus facile à écouter combien de fois avez-vous céder à des injonctions de règles et de régime alimentaire plutôt que d’écouter ce que vous dit vraiment votre corps ?

 

Alors devenez un.e expert.e dans l’écoute de vos besoins et faites en votre priorité, vous verrez rapidement les effets sur votre santé !

 

z

2. Ecouter ses émotions et les laisser s'en aller...

On nous apprend durant notre enfance à taire nos émotions. On nous dit qu’être en colère c’est mal, qu’on a pas le droit d’être triste alors qu’on a tout pour être heureux, mais c’est nier l’intérêt des émotions. Au départ, les émotions sont un kit de survie. Elles sont là pour nous guider face à notre environnement. Si lorsque vous êtes au contact d’une personne qui finit toujours par vous mettre en colère, c’est qu’il y a quelque chose de toxique dans votre relation. Si lorsque vous devriez vous sentir reconnaissant.e pour ce que la vie vous offre vous vous sentez triste, c’est peut-être que vous passez à côté de ce qui vous fait vraiment vibrer, votre passion, votre mission de vie. 

Au lieu de nier la colère, acceptez que vous êtes en colère. Prenez trois grandes respirations et … passez à autre chose ! Si vous essayez de maîtriser vos émotions sur le moment, vous générez un trouble dans votre cerveau qui va sérieusement entamer votre énergie et votre humeur. Par contre, une fois que l’émotion est passée tel un orage ou un vol d’oiseau, vous pouvez vous poser la question de pourquoi cette émotion est survenue. Qu’est ce qu’elle a voulu vous dire ? Qu’est ce que vous pouvez faire pour transformer cette émotion « négative » ou « douloureuse » en chance de devenir meilleur ! Mais attention, n’essayez pas de donner un sens à toutes vos émotions. Ne cherchez du sens que si la récurrence de l’émotion vous fait du mal. Sinon acceptez simplement que vous êtes un être humain, donc un être d’émotions. Vivez pleinement les bonnes et laissez s’envoler les autres sans les nier !

3. Mettre votre cerveau sur pause

Notre cerveau traite sans que nous en ayons conscience entre 6 et 12 millions d’informations par jour ! Nous vivons aujourd’hui dans un monde d’hypersollicitation sensorielle qui oblige notre cerveau à fonctionner en pilote automatique 99% du temps. Pour être en bonne santé, il est donc très important de mettre le cerveau sur pause au moins deux fois par jour en plus du sommeil que nous nous accordons. Pour cela rien de plus simple, s’accorder deux fois 10 minutes par jour pour faire le vide. Dans votre voiture en sortant du travail, juste avant votre pause déjeuner, en rentrant à la maison avant de vous occuper des tâches quotidiennes,peu importe le moment. L’idée c’est une fois le matin et une fois en fin de journée si possible. Vous fermez les yeux, vous respirez lentement par le ventre, vous oubliez le bruit ambiant en choisissant un endroit calme ou vous mettez une musique de relaxation et vous faites le vide. Vous laissez les idées et les pensées vous traverser sans les retenir, sans  leur porter d’attention. Juste 10 minutes suffisent pour faire le calme en vous et relâcher la pression du cerveau. Vous verrez que si cela devient un rituel quotidien, vous allez gagner en productivité, en énergie, vous allez faire de meilleurs choix pour vous-même. Même si au départ vous n’arrivez à le faire que 5 minutes tous les deux jours, vous en tirerez déjà un bien-être immédiat puis dans le temps. ne vous mettez pas la pression ! Petit à petit, vous finirez par trouver le temps de le faire deux fois par jour tous les jours. A vos minuteurs .

4. Boire !

L’eau c’est la vie ! Notre corps contient entre 50 et 70 % d’eau selon notre âge et notre sexe. Tous les organes contiennent de l’eau mais pas dans les mêms proportions. Par exemple :

En transpirant, en respirant, en urinant, nous éliminons environ 2,4 litres d’eau. Il est donc très important de s’hydrater pour être en bonne santé. Mais attention on ne s’hydrate pas n’importe comment avec n’importe quoi !  Boire une grande quantité d’eau en très peu de temps n’est pas efficace. En effet, le corps va vouloir éliminer rapidement l’eau dont il n’a pas besoin immédiatement. Soit en la stockant si l’on fait de la rétention d’eau, soit le plus souvent en urinant. Le problème c’est que cela demande un travail très important du rein qui fatigue. Alors le corps fait passer l’eau dans le sang qui se retrouve avec un quantité d’eau trop importante qui dissout le sodium qui y est présent (et qui est indispensable). Cela peut provoquer une léthargie, des nausées, des convulsions voire un coma dans les cas les plus extrêmes. Donc la meilleure façon de boire c’est une à deux gorgée d’eau toutes les trente minutes. Bien sûr, c’est un repère, l’idée c’est peu et souvent plutôt que trop en peu de prises.

Les sodas et les jus ne sont, dans ce cas, pas comptés comme une boisson. Seule l’eau du robinet ou de source ainsi que des thés légers ou des tisanes sont à consommer de cette manière. Les autres liquides comme le café, les jus, les soupes sont comptés comme une hydratation complémentaire par l’alimentation. Les fruits et les légumes en général vont nous apporter une bonne quantité d’eau en complément de la boisson.

Les sodas eux, même avec zéro calorie, ou l’alcool sont des friandises  😉 ! Alors levons notre verre (d’eau!) à votre santé !

 

,

5. Dormir

Le sommeil fait parti du trio indispensable au bon fonctionnement du corps comme la respiration et l’alimentation. Trop souvent, nous faisons passer notre besoin de sommeil après tout le reste. Il est important de noter qu’aujourd’hui en France, près de 35 % de la population dort moins de 6 heures par 24h. Or, on sait par de très nombreuses études épidémiologiques que dormir moins de 6 heures est associé à un risque plus élevé d’obésité,de diabète de type 2, d’hypertension, de pathologies cardiaques et d’accidents. Dormir moins de 6 heures réduit aussi la vigilance dans la journée, augmente l’irritabilité et perturbe les relations familiales ainsi que la qualité de vie et de travail. Selon l’INSEE, « En 2010, les personnes dorment en moyenne 7 heures et 47 minutes par nuit. On dort moins la nuit aujourd’hui qu’il n’y a 25 ans : la baisse est de 18 minutes chez les 15 ans ou plus mais elle atteint 50 minutes chez les adolescents. Cette baisse du temps de sommeil s’est accompagnée d’une hausse du temps passé devant la télévision pendant la nuit ; pour les plus jeunes, elle s’est aussi accompagnée d’une demi-heure de temps passé en plus devant un ordinateur. À 1 h du matin, une personne sur dix n’est pas encore couchée, principalement parce qu’elle se divertit. Lorsque les personnes ne dorment pas la nuit, soit en raison de leurs contraintes professionnelles, soit parce qu’elles se distraient, elles ne récupèrent pas assez de sommeil sur la journée. »

Facebook
Twitter
LinkedIn

Alors que faire pour retrouver le sommeil ? Il faut mieux l’organiser et lui donner la priorité ! Pour l’organisation, une micro-sieste dans la journée voire deux selon l’emploi du temps c’est déjà ça de gagné pour la récupération corporelle. Oui, c’est possible de dormir si peu, en tout cas de se reposer efficacement en si peu de temps. Pour cela, allongé ou assis dans le calme et si possible la pénombre (pensez au masque comme le mignon toutou tout là-haut 😉 ! ) vous mettez un minuteur de 10 minutes et c’est parti ! On ferme les yeux, on prend deux ou trois grandes inspirations et on se concentre sur sa respiration, les sensations de son corps et on lâche le mental. On laisse les idées passer sans les retenir, ni leur prêter attention. Vous verrez qu’à force de faire cet exercice, vous réussirez à vous endormir quelques minutes et vous repartirez du bon pied !

Pour le sommeil, à 20h, on met en place la lumière tamisée et on passe en activité calme (ce qui exclut les écrans !) pour que l’hormone du sommeil, la mélatonine, puisse être secrétée efficacement et vous permettre un endormissement puis un sommeil de qualité. En effet, cette hormone est délivrée par notre cerveau à la tombée de la nuit. Or, dans un monde où l’éclairage a remplacé la nuit, le cerveau s’y perd. Il faut donc ramener la nuit dans notre environnement si l’on veut que notre corps travaille efficacement. Attention au sport après 21h, même si c’est de la bonne fatigue, elle réchauffe le corps qui a besoin de se refroidir pour s’endormir. Si vous n’avez pas le choix, finissez votre douche avec un peu d’eau fraîche et ne vous couvrez pas trop le temps d’aller vous coucher.

Et dernière astuce : dormez NU ! Et oui, il a été prouvé que la meilleur façon d’avoir un sommeil de qualité c’est la tenue d’Adam et Eve. Les vêtements, même confortables provoquent des points de pression sur le corps dans la nuit ce qui ne facilite pas le travail de nettoyage du corps durant la nuit. Donc on rajoute une couverture si on est frileux et on tombe le pyjama !


J’espère que ces 5 astuces vont vous offrir une année de bien-être, à condition de passer à l’action ! Rendez-vous à la fin de l’année pour faire le bilan. D’ici là, aimez-vous et prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 5 clés d'une alimentation santé

Facilement et rapidement, sans régime, sans changer le contenu de ton assiette, sans frustration, tu gagneras en énergie, te sentira plus léger et en meilleure forme.
Retour haut de page