Bouger plus, oui mais quand ? - julieherve.com

Bouger plus, oui mais quand ?

Les organismes nationaux de santé publique sont aujourd’hui en alerte : 95 % des adultes sont trop sédentaires. Ils ont un risque accru de santé parce qu’ils ne bougent pas assez au quotidien. Lorsqu’on prend soin des autres en général {aidant, soignant, parent, éducateur, enseignant, thérapeute, coach, etc .. }, cette volonté de prendre soin est une vocation tellement importante que l’on se fait passer après les autres.

Je défends tous les jours qu’il est crucial de prendre soin de soi lorsqu’on prend soin des autres et cela passe d’abord par prendre soin de sa santé. Il est en effet extrêmement important – au delà de tout ce que l’on peut trouver aujourd’hui dans le panel des outils du développement personnel et du bien-être – de bouger son corps, de le mettre en mouvement. Car le corps et l’esprit sont intimement liés et surtout, notre corps est fait pour bouger ! Ce mouvement va permettre de réinjecter de la concentration, de l’énergie pour notre travail, on va aider notre cerveau à mieux fonctionner. Donc pour être performant dans notre travail, et justement lorsqu’on doit avoir de l’énergie pour soutenir les personnes que l’on accompagne – que ce soient des enfants ou des adultes – il faut prendre ce temps-là.

Ne pas tout changer d'un coup

Le problème c’est le rythme de vie dans le monde d’aujourd’hui. L’injonction de productivité et d’être sans cesse dans l’action nous empêche, par l’auto-censure, de faire quelque chose qui, à priori, n’est pas utile ou productif. Et pourtant !

Il va falloir trouver une brèche dans l’emploi du temps pour se résoudre à faire cette chose inutile de prendre soin de soi 😉 et bouger !

Si vous décidez de tout changer d’un coup, vous allez à la catastrophe, en tout cas à l’échec sur la longueur, parce qu’en fait , tout ne tiendra qu’à votre motivation, or la motivation est extrêmement fluctuante et diminue au fur et à mesure qu’on accumule les ratés.

Je vous donne un exemple: si vous aviez programmé de faire 30 minutes de danse en salle tous les mardis, chaque mardi où vous n’allez pas vous y rendre (pour quelque raison que ce soit), votre cerveau va faire diminuer, la fois d’après, sa motivation d’un certain pourcentage.

Et au fur et à mesure que ça va s’accumuler, il va baisser à nouveau la motivation et vous allez vous retrouver à ne plus être motivé du tout. Ce n’est donc pas la peine de se fixer des objectifs trop grands: une bouchée à la fois, c’est ainsi que l’on mange un éléphant, donc on y va petit à petit. Il vaut mieux un objectif faible mais que l’on va atteindre plutôt qu’on objectif trop grand qui va nous décourager, qui va nous lasser, qui va entamer notre estime de nous, on n’a vraiment pas besoin de ça quand on n’a déjà pas de temps et que l’on ne prend pas forcément soin de soi.

Le temps d'une chanson

Je vais donc vous donner une astuce très simple pour bouger, un truc qui paraît insignifiant, mais si vous faites ça, vous allez voir que, petit à petit, vous allez aller loin !

Vous prenez une chanson, une chanson entraînante, que vous aimez, qui vous donne envie de bouger, qui vous donne envie de danser et même de chanter à tue-tête pourquoi pas !

Deux fois par semaine, vous vous calez dans l’emploi du temps cette chanson, ce qui fait environ 3-4 minutes et vous BOUGEZ !

Au début, ça peut même être juste le haut du corps qui bouge, parce qu’on est assis sur une chaise, peu importe, mais à un rythme régulier de 2 fois par semaine pendant au moins 3 semaines.

Pourquoi 3 semaines? On est sur les fameux 21 jours (qui est plus ou moins un mythe en neurosciences). En fait, c’est le minimum de temps qu’il va falloir pour ancrer cette habitude comme une habitude de routine. Et ce que je vous conseille, c’est vraiment de prendre quelque chose qui va être stable dans le temps, par exemple le matin je vais à la salle de bains, allez hop! sous la douche, 3 minutes de danse, ça peut être juste ça.

C’est quelque chose que vous pouvez faire par exemple tous les lundis matins. On commence petit, on s’en fiche mais on va grimper crescendo petit à petit comme ça.

Au bout de 3 semaines d’une chanson 2 fois par semaine, vous pourrez rajouter une chanson pour faire une régularité d’une chanson 3 fois par semaine. L’idée c’est d’arriver à 3-4 minutes 5 fois par semaine. A partir de là, vous pourrez allonger le temps de danse pour faire 2 chansons et ainsi de suite. Les chansons ne sont pas obligées d’être toujours les mêmes du moment qu’elles vous inspirent et qu’elles vous font bouger !

Vous comprenez que du coup, ça va prendre environ 3 mois avant d’arriver à 10 minutes 5 jours par semaine. C’est un objectif réaliste, c’est cela qui compte si vous voulez changer vos habitudes sur la longueur ;-).

Bouger c'est la vie

Bouger ce n’est pas forcément du sport en salle. Bouger c’est la vie : vous jardinez, vous chargez du bois, des meubles, vous montez et descendez les escaliers, vous êtes dans l’action ! On pourrait dire – pour faire une énorme caricature – c’est tout ce qui va faire que vous n’êtes pas statique ou sur un canapé !

On se met donc en mouvement, on profite de toutes les petites occasions qu’on a pour mettre son corps en mouvement. L’être humain aime la danse, du plus petit au plus grand. Les occasions de se trémousser ensemble peuvent être multiples si on y fait attention.

Je vous souhaite une belle danse, n’hésitez pas en commentaire à partager vos idées de chanson pour passer à l’action ! Aimez-vous et prenez-soin de vous.

Retour haut de page